DSCN4309

De retour parmi vous avec une recette sucrée comme je les aime.
Si je bave régulièrement devant les billets de pâtisseries orientales confectionnées par Céline, je n'avais jusqu'à hier jamais osé me lancer dans la confection de certaines d'entre elles. Elles me semblent bien souvent "inaccessibles" car elles paraissent très chronophages et puis parce-que certaines semblent demander beaucoup de minutie, ou parce-que trouver la bonne texture de pâte relève d'un challenge quand on a jamais vu faire et que les mesures sont approximatives (à l'oeil ou au toucher).
Hier je me suis décidée à préparer des makrouts, une pâtisserie du Maghreb fourrée à la pâte de dattes qu'on retrouve plus souvent en Algérie et en Tunisie qu'au Maroc. Ceci suite au billet de Céline qui disait que cette recette était sa préférée. La veille, j'avais préparé le sirop de miel du blog Fleur d'oranger. Et cette recette je l'ai trouvé...facile et ceci grâce aux précieux conseils de ma douce Céline!
Assez fière du résultat, ils ne se sont pas craquelés à la cuisson et sont bien fondants en bouche. Ceux que j'avais pu déguster auparavant étaient loin d'avoir cette saveur!

D'après la recette de Doriana.
Quantité divisée : (donne environ 15 makrouts)
- 250 g de semoule moyenne de bonne qualité
- Une bonne pincée de sel
- 12,5 cl d'huile neutre
- Entre 37.5 et 50g de farine ordinaire, blanche
- Eau tiède additionnée d'eau de fleur d'oranger
- 125g de pâte de dattes travaillée avec 1/2 c.c de cannelle, 1 CS d'huile(ou beurre mou) et 1 c.c de fleur d'oranger (on peut ajouter un peu de poudre d'amandes ou de graines de sésames broyées en poudre à la pâte de dattes ).
+ Huile de friture
Finition : miel additionné d'une rasade de fleur d'oranger ou sirop de miel "maison" ( clic ).

N.B:
Ne remplacez pas l'huile par du beurre ou autre élément gras. C'est justement l'huile qui apporte un fondant incomparable à ces makrouts et leur bonne texture.
La farine ajoutée à la semoule moyenne permet aux makrouts de ne pas s'ouvrir ou se désagréger pendant la cuisson.

DSCN4305

Préparation:
1- Dans un grand plat creux (type gsâa) ou dans le bol d'un robot culinaire muni de l'ustensile "feuille", verser la semoule et le sel.

2- Verser doucement l'huile, petit à petit, sur la semoule et commencer à mélanger.

3- Ajouter la farine. Commencer à sabler le mélange soit au robot à l'aide de la "feuille" ou à la main. Bien sabler la semoule pour que les grains soient imprégnés de l'huile, c'est très important. On doit frotter la semoule entre les paumes des mains pendant une bonne dizaine de minutes. C'est un point essentiel et indispensable à de bons makrouts.
On peut préparer ce mélange la veille et donc laisser reposer la semoule toute une nuit dans une boite hermétique. Ca va permettre à l'huile de bien imprégner la semoule.
On peut aussi poursuivre la recette si on manque de temps même si l'idéal est de faire un long repos.

4- Malgré tout, il est conseillé de laisser reposer AU MINIMUM de 30 minutes à 1h.
Lorsque l'on prend une boule de semoule imbibée d'huile dans sa main, en serrant bien fort pour faire une boule solide, quand on réouvre la main, la boule ne doit pas se casser, c'est signe que la semoule a suffisamment reposé et est assez imbibée d'huile.

5- Mélanger la semoule, petit à petit, tout en mélangeant du bout des doigts et en sablant (sans pétrir!), avec de l'eau tiède additionnée d'un peu d'eau de fleur d'oranger.
On ne doit en aucun cas pétrir la pâte à makrouts! Verser l'eau en filet, progressivement, sans jamais cesser de sabler / mélanger pour que l'eau agglomère petit à petit la semoule et forme une pâte qui se tient en boule. La pâte éclaircit et devient molle. La quantité d'eau/eau de fleur d'oranger dépend de la qualité et de la marque de la semoule et de la farine. C'est très variable. Il est très important de ne jamais verser d'un coup toute la quantité d'eau car la pâte pourrait en être saturée et être impossible à travailler.

6- Une fois que la pâte se façonne en boule, la couvrir et laisser reposer entre 30 minutes à 1h.

7- Pendant ce temps, préparer la pâte de dattes en la malaxant bien avec un peu de cannelle, d'huile (ou beurre mou) et de fleur d'oranger. On peut y ajouter un peu de poudre d'amandes torréfiées ou non ou de la graine de sésame grillées réduite en poudre.
Ce dernier donne un très bon gout à la pâte de dattes.
La pâte de dattes ainsi malaxée doit être assez souple et relativement collante. Elle ne doit surtout pas être sèche ou dure, ce qui donnerait des makrouts assez désagréables à la dégustation.
La souplesse de la pâte de dattes est très importante pour contribuer au côté très tendre des makrouts, elle doit fondre en bouche.Si elle est trop dure ou sèche, ajouter de l'huile (ou beurre mou) et un peu de fleur d'oranger

8- Au moment de confectionner les makrouts, faire chauffer l'huile de friture dans une friteuse ou un wok. L'huile devra être bien chaude mais pas bouillante et encore moins fumante. L'huile doit frémir et faire de légers, de petits bouillonnements quand on y plonge les makrouts.

9- Prendre ensuite un boudin de semoule, le rouler en épais cigare et y faire un petit fossé centrale pour y ajouter un petit boudin de pâte de dattes (voir explications en images sur le blog de Kaouther - clic -  ou encore chez Minouchkah - clic -) .
Si besoin, rouler à nouveau légèrement le rouleau de makrouts pour l'allonger et l'affiner un peu. Après avoir renfermé bien fermement la pâte de dattes dans la pâte de semoule, retourner le côté "soudé" en bas, disposer l'empreinte à Makrouts (tabaa) sur le dessus en appuyant un peu afin d'avoir les jolis motifs sur le dessus ou découper simplement des losanges un peu "bombés" (sans aplatir la pâte) dans la pâte.

N.B:Quand on débute ou pour être sûre de soi, avant de confectionner tous les makrouts avec la pâte de datte, on fait un test de cuisson avec une petite pièce (sans tout façonner) que l'on met à frire. Ainsi, on peut voir si la pâte ne s'effrite pas ou ne se craquèle pas pendant la friture. Si la pâte s'effrite ou se craquèle, c'est signe qu'elle manque peut être d'un peu de farine.

10- Mettre à frire les makrouts au fur et à mesure de leur confection : on met à frire quelques pièces et pendant ce temps, on forme d'autres makrouts tout en surveillant la cuisson des pièces mises à frire.

11- Au fur et à mesure de leur cuisson, les égoutter très brièvement et les plonger dans le miel liquide (préalablement additionné d'une rasade d'eau de fleur d'oranger) ou dans le sirop de miel maison (c'est encore meilleur!).

12- Les sortir de leur bain de miel après plusieurs minutes d'imbibage pour qu'ils soient miellés à coeur et les mettre à égoutter dans une grande passoire.
Idéalement, après la cuisson, une fois que tous les makrouts sont cuits et mis à miellés puis égouttés, on procède à un second bain de miel de plusieurs bonnes minutes.
On peut en faire un troisième, quelques heures plus tard ou le lendemain, en mettant toujours à égoutter dans une grande passoire après chaque bain de miel. C'est une technique qui permet d'avoir de superbes makrouts sirupeux à coeur, joliment brillants et bien tendres.

13- Après leur égouttage, on peut les saupoudrer de graines de sésames grillées (facultatif).

Dégustez les makrouts une fois qu'ils sont totalement refroidis.
Les makrouts se conservent très bien dans une boite hermétique.
Au besoin, après une semaine, vous pouvez leur redonner un coup de frais en les plongeant dans le miel à nouveau quelques heures avant de les servir.

Il existe des versions cuites au four. Moi maintenant j'ai bien envie de tester les makrouts el assal qui sont farcis aux amandes!

DSCN4303

Un grand merci ma belle pour ce partage!